Et m’abandonner à la confiance

Photo prise il y a deux ans… à l’occasion d’un Noël blanc…

Je sais bien que les graines emplies d’espoir qui ont été mises en Terre bien avant qu’au dehors le froid ne revienne ne sont pas mortes, sous prétexte que l’on ne voit pas encore apparaitre leurs germes…

Elles sont bien là, ancrées en Moi et se gorgent de ma chaleur, de mon essence toujours vive, attendant le meilleurs des moments pour éclore.

Le moment où, pleines de force ces graines parviendront à percer leurs propres écorces, à levers tous les obstacles extérieurs, à se frayer un chemin, pour finalement fleurir…

Aussi, je sais que je peux me laisser aller au calme repos, reprendre des forces et m’abandonner à ma généreuse confiance.

Bon Chemin,

Qu’il vous soit pour cette année 2019, généreux et Heureux,

Qu’il vous garantissent bonheur, santé et Amour,

Chantall

Ralentir aussi

J’observe la nature autour de moi, et je me sens apaisée par elle :

Je comprends ma fatigue, 

Je comprends pourquoi depuis quelques jours j’ai moins d’entrain à sortir de mon lit le matin,

Pourquoi depuis quelques jours j’ai besoin de davantage de temps calmes,

Pourquoi je médite plus longtemps et plus souvent.

 

J’observe la nature autour de moi, et je me sens comprise par elle :

Son rythme ralenti, le mien aussi,

Ses énergies reviennent au centre, les miennes aussi,

Le temps pour elle est au retour à l’essentiel, et le mien aussi.

 

Elle ne s’endort pas, mais au-dehors elle ralenti, pour très bientôt porter à nos yeux de merveilleux fruits…

Tandis que moi aussi je vis à son rythme, au rythme du froid qui vient de dehors, et de la chaleur qu’il faut bien nourrir en dedans.

 

Chantall

Rester centré.e – Une fiche d’initiation pour apprendre à pratiquer chez Soi

Tenir le rythme,

Réfléchir à mille choses,

Assumer plusieurs rôles,

Accomplir plusieurs tâches,

C’est ce que finalement  nous sommes tenu.e.s de faire, bien souvent dès le plus jeune âge… même lorsque nous avons conscience que cet état de fait n’est pas naturel et qu’il ne joue pas en notre faveur.

Voici une nouvelle fiche de pratique, qui je l’espère saura vous aider, vous initier en douceur, à rester centré.e.s bien au coeur de vous, dans les remous de l’existence :

  • Choisissez un moment de la journée que vous estimez propice à faire le point, asseyez-vous au calme, et munissez-vous d’un carnet (si vous le souhaitez, il pourra vous servir à chacune de vos visites ici)
  • Ouvrez votre carnet sur un page vierge et tracez-y un cercle. Il devra être le plus grand que possible, de manière à ce qu’il prenne toute la page. Puis posez votre stylo.
  • Observez votre cercle et imaginez qu’il représente votre espace mental, avec en dedans toutes les préoccupations et obligations qu’il porte en ce jour. Imaginez le cercle les contenant toutes, inscrites sous forme de mots, de couleurs, d’images, de son… C’est peut-être un peu « fouillis »… c’est peut-être un peu « bruyant »…
  • Prenez votre temps pour vous représenter cette/ces image/s.
  • Lorsque vous êtes parvenu.e à percevoir le contenu dans cet espace de votre mental, reprenez votre stylo. Commencez par inscrire un point au centre de votre cercle. Ce point est votre centre, votre point d’équilibre.
  • Ecrivez maintenant dans le cercle, avec vos mots, vos couleurs, vos images, vos sonorités, ce qui mérite de siéger dans votre cercle, en prenant soin de ne rien inscrire sur votre point central. Faites le avec l’intention consciente de sauvegarder votre centre, votre point d’équilibre. Prenez votre temps.
  • Vous faite ainsi le point, vous sauvegardez l’essentiel, vous restez centré.e.
  • Prenez ensuite le temps de méditer, puis savourez une bonne tisane, au chaud…

 

Je vous souhaite une bonne pratique

à bientôt,

Chantall