Rester centré.e – Une fiche d’initiation pour apprendre à pratiquer chez Soi

Tenir le rythme,

Réfléchir à mille choses,

Assumer plusieurs rôles,

Accomplir plusieurs tâches,

C’est ce que finalement  nous sommes tenu.e.s de faire, bien souvent dès le plus jeune âge… même lorsque nous avons conscience que cet état de fait n’est pas naturel et qu’il ne joue pas en notre faveur.

Voici une nouvelle fiche de pratique, qui je l’espère saura vous aider, vous initier en douceur, à rester centré.e.s bien au coeur de vous, dans les remous de l’existence :

  • Choisissez un moment de la journée que vous estimez propice à faire le point, asseyez-vous au calme, et munissez-vous d’un carnet (si vous le souhaitez, il pourra vous servir à chacune de vos visites ici)
  • Ouvrez votre carnet sur un page vierge et tracez-y un cercle. Il devra être le plus grand que possible, de manière à ce qu’il prenne toute la page. Puis posez votre stylo.
  • Observez votre cercle et imaginez qu’il représente votre espace mental, avec en dedans toutes les préoccupations et obligations qu’il porte en ce jour. Imaginez le cercle les contenant toutes, inscrites sous forme de mots, de couleurs, d’images, de son… C’est peut-être un peu « fouillis »… c’est peut-être un peu « bruyant »…
  • Prenez votre temps pour vous représenter cette/ces image/s.
  • Lorsque vous êtes parvenu.e à percevoir le contenu dans cet espace de votre mental, reprenez votre stylo. Commencez par inscrire un point au centre de votre cercle. Ce point est votre centre, votre point d’équilibre.
  • Ecrivez maintenant dans le cercle, avec vos mots, vos couleurs, vos images, vos sonorités, ce qui mérite de siéger dans votre cercle, en prenant soin de ne rien inscrire sur votre point central. Faites le avec l’intention consciente de sauvegarder votre centre, votre point d’équilibre. Prenez votre temps.
  • Vous faite ainsi le point, vous sauvegardez l’essentiel, vous restez centré.e.
  • Prenez ensuite le temps de méditer, puis savourez une bonne tisane, au chaud…

 

Je vous souhaite une bonne pratique

à bientôt,

Chantall

Premières lueurs d’automne

Chantall-01.jpeg

Si vous saviez comme j’aime ce moment,

Celui où les feuilles se teintent de chaleur et de feu,

Celui où les paysages s’illuminent, lorsque le ciel est gris autant que lorsqu’il est bleu,

Celui où l’on revient au doux besoin de prendre soin de Soi,

Celui où l’on réalise que sur bien des points il est temps de lâcher prise et d’être indulgent,

Celui où l’on regarde dehors autant que dedans…

Tous les ans, à chaque automne naissant.

Chantall